VIDEO. Dans le Tarn, entre 12 500 et 20 000 manifestants ont foulé le pavé contre la réforme des retraites

VIDEO. Dans le Tarn, entre 12 500 et 20 000 manifestants ont foulé le pavé contre la réforme des retraites

l’essentiel 15 000 à Albi et 5 000 à Castres selon les syndicats, 9 500 et 3 000 selon la préfecture, des différences, mais une constante les Tarnais ont été nombreux à marcher dans la rue.

Ce 19 janvier après-midi, il ne manquait personne à la manifestation Albigeoise partie de la place du Vigan, avec au moins 12 000 manifestants et de nombreux syndicat. Une unité syndicale soulignée par les premiers concernés. « Il n’y a pas d’écoute, ni de dialogue sur la réforme des retraites. C’est une mauvaise réforme et tout le monde le voit. Mais dans la rue aujourd’hui, il n’y a pas que les syndicats, il y a aussi beaucoup de citoyens », confirme Philippe Jammes, président de la CFTC dans le Tarn, soutenu par Éric Bellouni, secrétaire général FO, avec qui, il partage le cortège. « Il y a plus de citoyens que de syndicalistes, c’est ce qui nous fait penser que nous pourrions gagner.

Un avis partagé par la députée du Tarn, Karen Erodi (LFI) présente le matin à Castres et l’après-midi à Albi. « On s’attendait à avoir du monde. Les gens n’en peuvent plus. Ce n’est pas possible de remettre en cause tous nos conquis sociaux. Ce sont toujours les pauvres qui paient la politique du Gouvernement. » Présent, le président du Département, le socialiste Christophe Ramond est aussi contre la réforme. « L’allongement de la durée de cotisation et le recul de l’âge de départ sont profondément injustes. »

Une conviction dans laquelle se reconnaît Kevin, jeune homme venu manifester pour la première fois et qui s’inquiète moins pour sa retraite que pour celle de ses parents. « Ils ont travaillé toute leur vie, et là cassés et fatigué, on leur en demande encore un effort de plus. Ce n’est physiquement pas possible. »

Réunis à Albi, les syndicats appellent déjà à continuer la mobilisation. « Il y aura d’autres journées de mobilisation. Manifester, c’est bien, mais il faut que les entreprises se mettent en grève », prévient Patrick Guiraud, secrétaire départemental CGT.

Entre 10 et 15 000 personnes ont manifestés à Albi
Entre 10 et 15 000 personnes ont manifestés à Albi DDM – Marie-Pierre Volle

3 à 5 000 manifestants à Castres 

Déjà sur la place Soult à Castres, on pressentait que cette manifestation sortirait de l’ordinaire et se démarquerait des précédentes surtout. On en a vite eu la confirmation lorsque le cortège s’est formé pour rassembler plus de 3 000 personnes déterminées à se faire entendre dans les rues du centre-ville, 5 000 selon les formations syndicales.

« Aujourd’hui dans la rue, demain on continue ! », ont clamé les manifestants sur le boulevard Miredames. « Même si on s’attendait à avoir du monde, on a été très agréablement surpris du nombre de manifestants. On a même vu des corps de métiers qui jusqu’à présent n’étaient pas dans les rangs, a expliqué Antoine Boureau, secrétaire pour l’Union Locale CGT de Castres. Ça faisait plus de 10 ans qu’on n’avait pas vu ça et à l’époque, c’était déjà pour les retraites. Le rapport de force est clairement engagé et le bras de fer ouvert. »

« On n’avait pas vu ça depuis les événements de Charlie ! », s’est exclamée une Castraise. L’appel a donc été entendu, à grand renfort de chants où les « Salsa de Macron » et autre « Réforme à la poubelle » version rock métal ont résonné dans la ville et égayé les pas des grévistes.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *