Le projet Grand Parc Canal est en « concertation tactique » jusqu’en 2030

Le projet Grand Parc Canal est en « concertation tactique » jusqu’en 2030
b954ecdbfcb09b6dbf013a8e89d50c 05b0f Le projet Grand Parc Canal est en « concertation tactique » jusqu'en 2030

Deux ans après la désignation par Toulouse Métropole de la paysagiste Jacqueline Osty (Grand Prix de l’urbanisme 2020) pour réaménager les 30 km des canaux de Brienne, du Midi et de Garonne – et la tenue de plusieurs réunions publiques – la concertation se poursuit selon la méthodologie de « l’urbanisme tactique et transitoire ». Neuf sites ont été retenus pour accueillir des aménagements transitoires, qui seront progressivement concertés, testés, et finalement approuvés ou pas, d’ici à 2025.

La première réalisation concerne la création d’un parvis végétalisé, au bord du canal de Brienne, entre la Toulouse School of Economics (TSE) et l’église Saint-Pierre des Cuisines. Mis en concertation cette année, il devrait être livré en 2025 et nécessite un budget de 9,4 millions d’euros, indique Toulouse Métropole. Les autres sites concernent notamment le port de l’embouchure et le bassin des filtres, les trémies des Minimes, le port Saint-Étienne, ou encore les cales du Radoub.

Le projet Grand Parc Canal est prévu pour se déployer sur deux volets : le renforcement du corridor vert d’une part (les canaux et leurs abords) ; la modification des voies de circulation tout au long de ces berges qui traversent la ville, d’autre part. Ambition avancée par les élus ? Réduire de 50 % la place accordée aux voitures de part et d’autres des berges, à horizon… 2030.

Source : ToulEco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *