“Je te retrouverai toi et ta famille, je te crèverai” : deux jeunes condamnés pour avoir roué de coups des policiers

“Je te retrouverai toi et ta famille, je te crèverai” : deux jeunes condamnés pour avoir roué de coups des policiers
image "Je te retrouverai toi et ta famille, je te crèverai" : deux jeunes condamnés pour avoir roué de coups des policiers

l’essentiel Le 12 janvier dernier, une intervention de police a dégénéré à Castres dans le Tarn. Après avoir tenté de prendre la fuite, les deux interpellés, deux jeunes hommes âgés de 20 et 21 ans, ont frappé deux agents de police. Ils ont comparu ce lundi 16 janvier devant le tribunal correctionnel de Castres.

“Le contrôle d’identité aurait pu être réglé en trois minutes, a déclaré l’avocate des parties civiles représentant les deux policiers Castrais, roués de coups par deux individus, le 12 janvier dernier sur l’avenue Charles-de-Gaulle. Mais non, voilà encore une affaire qui témoigne des conditions difficiles dans lesquelles les forces de l’ordre exercent.” Ce lundi 16 janvier, les deux individus comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Castres.

“Je te retrouverai toi et ta famille, je te crèverai”

Ce jour-là, deux agents de police en patrouille dans le secteur dont un brigadier-chef ont contrôlé deux individus âgés de 20 et 21 ans et cousins germains. Le plus jeune avait sa carte d’identité, l’autre non. Ce dernier a réussi à prendre la fuite à pied et a laissé derrière lui une enveloppe contenant de la résine de cannabis.

Le second a tenté la même chose mais a vite été rattrapé et menotté, puis assis dans le véhicule de police. Le premier fuyard a été intercepté quelques minutes après, non sans difficultés puisque l’individu a entraîné l’un des deux policiers à terre, lui a donné des coups de genoux dans le ventre, tandis que son cousin a réussi à se détacher et sortir du véhicule pour venir à son tour donner des coups de pied au niveau des genoux à l’autre agent déjà au sol. Les deux agents de police souffrant de multiples contusions et hématomes se sont vus prescrire 3 et 2 jours d’Incapacité temporaire de travail (ITT). Avant l’arrivée des renforts, l’individu qui transportait de la résine de cannabis a menacé de mort l’un des deux policiers : “Je te retrouverai toi et ta famille, je te crèverai.”

Un acte “purement antisocial”

“J’ai eu peur, c’est pour ça que j’ai réagi comme ça”, a expliqué le plus âgé. “Moi je suis intervenu parce que j’étais en colère”, a confié l’autre individu qui avait réussi à ressortir du véhicule de police. Les deux ont un casier vierge. “Ce sont des gens non connus de la justice c’est vrai, mais ils méritent une peine ferme pour leur acte purement antisocial. Un acte qui mérite une sanction. Ils n’ont pas formulé d’excuses ce qui questionne la sincérité de leurs aveux”, a fermement déclaré le procureur avant de requérir 24 mois de prison dont 12 mois avec sursis pour le plus âgé et 12 mois dont trois avec sursis pour l’autre. Peines assorties d’un mandat de dépôt.

“Leur attitude n’est pas acceptable mais je pense qu’il faut nuancer les choses”, a plaidé l’avocate de la défense. “Il faut leur rappeler certaines priorités et règles dont le respect de la loi et de l’uniforme et pourquoi pas envisager la mise en place d’un stage de citoyenneté ou un Travail d’intérêt général (TIG) ? Ces jeunes ont la volonté de s’insérer mais il faut leur redonner un cadre”, a-t-elle ajouté.

Après délibération, les deux Castrais ont été condamnés à 12 et 8 mois de prison avec sursis. Ils devront également réaliser un TIG d’une durée de 105 heures dans un délai de 18 mois et ils devront verser 600 et 1000 euros aux victimes.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *