Venir pour des vacances et repartir avec un travail, l’offre “all inclusive” du Salon du Voyage d’Albi

Venir pour des vacances et repartir avec un travail, l’offre “all inclusive” du Salon du Voyage d’Albi

l’essentiel Organisé par Chauchard Évasion, le troisième Salon du Voyage d’Albi se tenait samedi 14 Janvier 2023 au parc des expositions. L’occasion pour certains de se projeter loin de l’hiver et des soucis du quotidien, mais aussi, peut-être, de trouver un emploi.

Emmanuelle et Christophe n’étaient pas venus par hasard au Salon du Voyage d’Albi, ce samedi 14 janvier. Devant le stand de Caractères d’Amériques au cœur du parc des expositions, les deux amoureux y anticipaient déjà leur futur voyage de noces au Mexique. Un voyage qu’ils espèrent intimiste, mais sans mauvaises surprises. C’est ce qui les a poussés à confier leur projet à une agence. 

Un état d’esprit partagé par Théo, qui rêve des plateaux de l’Atlas du haut de sa presque trentaine, en sac à dos bien évidemment, mais sans les contraintes organisationnelles. Pour y voir plus clair, il a peut-être pu compter sur la toute première alternante de Chauchard Évasion, l’entreprise à l’origine de l’évènement.

Recruter les talents  

Du haut de ses 20 ans, Salima Bouchakour, qui prépare un bachelor dans le développement commercial, n’est pas peu fière d’aiguiller les curieux sur le stand de Boomerang Voyages. “La nouvelle tendance, c’est qu’il n’y a plus vraiment de tendance. Tout le monde veut voyager, depuis la crise sanitaire”, s’amuse-t-elle tout en renseignant un couple intéressé pour partir en septembre. 

Une alternante qui pourrait bientôt être rejointe par d’autres, l’entreprise organisatrice ayant décidé, pour la première fois de proposer un stand réservé à ses offres d’emploi. “L’objectif du stand est de promouvoir l’emploi dans le transport et le tourisme, il y a de nombreuses offres à pourvoir chez nous”, confirme Alix Montaut, responsable des ressources humaines. Parmi ces offres d’emploi, plusieurs postes sont particulièrement en souffrance, notamment celui de conducteur de car, et cela alors même que la société a décidé de fortement miser sur ce type de transport dans les prochaines années.

Olivier Smith, commercial est aussi chauffeur occasionnel.
Olivier Smith, commercial est aussi chauffeur occasionnel. DDM – EMILIE CAYRE

Changer de point de vue sur le car

Posté à l’entrée du salon, impossible de manquer le car de tourisme de 37 fauteuils pour 10m50 de long des Autocars Chauchard présenté par Olivier Smith, commercial et chauffeur occasionnel. “Le car est là pour démontrer le confort et la sécurité que propose cette offre de transport, tout en répondant des normes environnementales très strictes.” Une opération séduction qui vise aussi les demandeurs d’emploi. “La profession est en pénurie de conducteurs. La vocation se fait rare. C’est difficile aujourd’hui de trouver des conducteurs de voyage. Les jeunes n’ont plus envie de ça. Il y a une vraie crise de la vocation.”

Pourtant pour Théo, rencontré un peu plus tôt au cœur du salon, cette pénurie pourrait bien être une opportunité professionnelle. “J’étais juste venu pour les vacances, mais ce serait chouette de repartir avec un emploi. Je vais tenter ma chance.”

Les offres peuvent être retrouvées notamment sur chauchard-evasion.fr ou les réseaux sociaux de l’entreprise.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *