Champions Cup – 2e journée : les voyages forment la jeunesse pour le Castres Olympique, défait à Edimbourg ce samedi (20-31)

Champions Cup – 2e journée : les voyages forment la jeunesse pour le Castres Olympique, défait à Edimbourg ce samedi (20-31)
image Champions Cup - 2e journée : les voyages forment la jeunesse pour le Castres Olympique, défait à Edimbourg ce samedi (20-31)

l’essentiel Battu à Édimbourg ce samedi (20-31), le CO voit ses chances de qualification compromises en Champions Cup. Mais le staff tirera des enseignements positifs du collectif expérimental qu’il a lancé hier.

Pas d’illusion possible, l’équipe castraise expérimentale bâtie autour de Baptiste Delaporte avait une mission quasi impossible, hier à Édimbourg, face à une formation imbibée d’internationaux écossais, surtout devant. Et pourtant, en oubliant les deux douzaines de pénalités contre lui, le zéro point au bilan comptable, le CO peut avoir des motifs de satisfaction.

Il le trouvera, dans l’engagement, le caractère et la détermination dont ont fait preuve des joueurs ne collectionnant pas les feuilles de match en raison de leur jeunesse, ou d’une concurrence trop aiguisée à leur poste. Au tout début du match, on a pu voir Gauthier Maravat poser des problèmes à l’alignement local. Le deuxième ligne castrais a répondu présent au combat également.

Les avants présents au combat

En pointant la lorgnette sur Antoine Bouzerand, pour sa première titularisation cette saison, on a vu un ailier tenir sa place dans le secteur défensif mais aussi capable de fausser compagnie à la surveillance écossaise le long de la touche avec une bonne pointe de vitesse et des initiatives bienvenues à la relance. À l’opposé sur l’aile droite, Martin Laveau, plus connu, a aussi marqué des points en attaque. Dommage qu’il se rate dans son en-but pour empêcher un essai.

Après sept matchs du Top 14, l’Espagnol Asier Usarraga découvrait la Champions Cup. On l’a beaucoup vu, d’abord faire un cavalier seul plein champ, mais aussi au combat comme l’ensemble des avants tarnais. Le flanker a commis quelques fautes, mais il a aussi fait preuve d’efficacité au contest, notamment devant les poteaux castrais où il empêche un essai. Le staff castrais aura aussi relevé la bonne prestation de Pierre Colonna, auteur d’un essai. Le jeune talonneur (21 ans) a été très actif avant d’être remplacé par Brice Humbert. Ce dernier a également tenu la route tout comme son voisin en mêlée Antoine Guillamon, un pilier n’étant pas de la dernière couvée, mais solide en fermée et ayant créé quelques brèches dans le jeu courant.

Peu vu en Top 14 cette saison, Kevin Kornath, a affiché ses qualités dans le secteur défensif. Sa générosité et ses positions hors-jeu ont parfois été sanctionnées mais il a aussi souvent endigué les poussées écossaises. À noter que le tout jeune et prometteur Baptiste Cope a aussi marqué des points aux yeux de ses entraîneurs lors de son entrée en jeu. Tout un symbole pour cette jeunesse castraise, représentant l’avenir du club et dont Pierre-Henry Broncan peut avoir besoin en cours de saison dans le championnat domestique. Le CO va remiser ses ambitions en Champions Cup, mais en reprenant le vieil adage « les voyages forment la jeunesse », il positivera le déplacement à Edimbourg.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *