Mondial: la liesse des supporters albigeois après la victoire des Bleus

Mondial: la liesse des supporters albigeois après la victoire des Bleus

l’essentiel Plusieurs centaines de supporters étaient massées devant des écrans géants disséminés dans différents pubs d’Albi. Certains ont bravé le froid avant d’exulter après la qualification des Bleus pour leur 2e finale de coupe du Monde d’affilée.

« On est en finale ! On est en finale ! On est, on est, on est en finale ! » Cette fois, ça y est ! Hier soir à 22 heures, la grosse centaine de supporters massés devant l’écran géant du Shamrock peut laisser éclater sa joie après un match âprement gagné par la bande à Deschamps.

« C’est incroyable ! Deuxième finale de coupe du monde d’affilée. C’est dingue.» Damien, Maxime, et Quentin ont bravé le froid pour goûter au bonheur d’une nouvelle qualification en finale après celle de 2018 en Russie.

« Mais on a eu chaud avec ces Marocains. Quelle équipe ! Heureusement que Lloris veille au grain, lâche Damien. Et on nous parlait du mur marocain avant cette demi-finale mais là, on a pu admirer la muraille française. »

Comme ailleurs dans la cité épiscopale, les pubs retransmettant cette seconde demi-finale de coupe du Monde étaient pleins à craquer. « On s’est pointés une heure et demie avant le coup d’envoi pour être sûr d’avoir des places… debout, rigole Sarah. Après, on voulait passer du bon temps entre ami(e) s et c’est exactement ce qu’on a fait. »

Ça fume et ça vapote comme jamais

Une majorité de supporters tricolores et une seule voix timide pour le Maroc dans l’assistance. Le but de Théo Hernandez amène la première éruption volcanique dans et en dehors du bar. Le reste du match n’offrira que peu d’occasions de se réchauffer entre deux bières durant un match tendu et plutôt fermé.

La seconde mi-temps débute à peine et ça devient électrique en terrasse. «Les Marocains sont valeureux mais n’arrêtent pas de mettre des semelles et l’arbitre ne sort pas de cartons ! » s’insurge Maxime.

La liesse des supporters tricolores dans les rues d'Albi ce soir. /DDM, MPV
La liesse des supporters tricolores dans les rues d’Albi ce soir. /DDM, MPV

La tension est palpable dans les regards et les attitudes : ça fume et ça vapote comme jamais. Et puis Kolo Muani délivre tout un peuple. « C’est encore la chance à Deschamps. C’est juste le maestro du coaching », commente Quentin sur un nuage.

Les derniers assauts des valeureux Marocains n’y changeront rien. La seconde Marseillaise retentit sur le Jardin National. « Et maintenant, on va taper l’Argentine à Messi, assène Damien. Dimanche, c’est décidé, c’est même lieu, même heure pour que Mbappé, Giroud, Varane et consorts nous décrochent la troisième étoile. »

La terrasse se vide. Ce sont alors les Lices Pompidou qui s’animent de chants et de concerts de klaxons pour conclure dans la liesse et l’euphorie cette soirée victorieuse.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *