La Région Occitanie va voter un budget de 3,6 milliards d’euros en 2023

La Région Occitanie va voter un budget de 3,6 milliards d’euros en 2023
088cc1346cf4b67124eefa80c0823a f9455 La Région Occitanie va voter un budget de 3,6 milliards d'euros en 2023

À la veille de son vote en assemblée plénière, la présidente de Région Carole Delga a présenté, ce mercredi 14 décembre, le budget de la collectivité pour 2023. Dans la lignée de la feuille de route 2022, qui avait atteint 3,75 milliards d’euros, ce sont 3,63 milliards d’euros qui seront mis sur la table l’année prochaine et qui feront de l’Occitanie la première région française en matière d’investissement par habitant.

Ce « budget puissant et rigoureux », sans augmentation d’impôt, souligne la cheffe de l’exécutif, doit aussi lui permettre d’être « l’un des moteurs de la transformation du modèle de développement sur le plan de la souveraineté industrielle, énergétique et alimentaire et de la création d’emplois ». Une question centrale compte tenu de la poussée démographique que connaît l’Occitanie. « Nous devons créer 24.000 emplois par an pour que le chômage n’augmente pas », souligne Carole Delga.

Après les fortes dépenses engendrées par l’épidémie, chiffrées à 800 millions d’euros entre 2020 et 2022, la Région veut « revenir aux grands équilibres » d’avant-crise pour atteindre une capacité d’autofinancement de 66 % et faire baisser de 35 % le recours à l’emprunt.

La tarification à 1 euro élargie

Engagée dans son « Pacte vert » et son ambition de devenir la première région à énergie positive d’Europe, l’Occitanie va consacrer en 2023 une enveloppe de 960 millions d’euros aux transports et aux infrastructures. Un budget « lourd mais indispensable pour la transition écologique », selon Carole Delga, qui souligne aussi les vertus des mobilités douces pour le pouvoir d’achat. La Région, qui voit ses efforts sur le train récompensés par une hausse de la fréquentation dans les TER de 22 % depuis le début de l’année, procédera notamment en 2023 au lancement de l’appel d’offres de travaux pour la ligne Montréjeau-Luchon en vue d’une ouverture en 2024.

Elle a aussi annoncé l’élargissement de la tarification à 1 euro pour les voyages scolaires et les rencontres des clubs sportifs amateurs, au nombre de 17.000 sur les treize départements. La collectivité table ainsi sur l’émission de 14 millions de billets à 1 euro en 2023 contre 13 millions cette année.

Pour l’économie, l’emploi et la formation professionnelle, deuxième poste de son budget avec 518 millions d’euros, la Région veut donc jouer la carte de la souveraineté industrielle. Elle vise notamment la filière santé, avec un soutien annoncé à l’usine de médicaments d’Evotec à Toulouse ou encore la filière hydrogène vert, au cœur d’un plan de 150 millions d’euros. Le projet de production d’électrolyseurs H2 de nouvelle génération qui doit voir le jour à Béziers devrait bénéficier d’un soutien de la Région de l’ordre de 5 millions d’euros.

Fonds souverain doublé

Toujours en matière économique, outre les nouveaux pass et contrats expliqués aux entreprises cette semaine, Carole Delga a également annoncé le doublement du fonds souverain régional. Il atteindra l’année prochaine 400 millions d’euros, la moitié consacrée à la transformation écologique des entreprises, l’autre au financement de leurs projets de transition énergétique.

Avec une dotation de 387 millions d’euros, l’éducation reste un poste fort, tout comme la santé (133 millions). Pour lutter contre les déserts médicaux, la Région s’est engagée depuis cet été dans « la santé du quart d’heure » avec l’ouverture des six premiers centres de santé et le recrutement de trente-sept professionnels, médecins et secrétaires médicaux, sur les quarante annoncés pour 2022. « L’objectif a été atteint, celui de 2023 est de salarier soixante soignants », précise la présidente de Région.

Dans le volet agriculture, la collectivité veut poursuivre son action pour inciter les jeunes générations à rejoindre le métier. La foncière agricole qu’elle vient de créer et qui a permis dix installations cette année, espère en doubler le nombre en 2023 pour accompagner à terme trente à quarante projets chaque année.

Johanna Decorse

Sur la photo : Carole Delga, présidente de la Région Occitanie. Crédit : Arthur Perset – Région Occitanie.

Source : ToulEco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *