Albi : À partir du 1er janvier, tous les emballages ménagers sont triés

Albi : À partir du 1er janvier, tous les emballages ménagers sont triés
image Albi : À partir du 1er janvier, tous les emballages ménagers sont triés

l’essentiel Les consignes de tri changent. Désormais, on pourra trier tous les emballages ménagers, ce qui devrait permettre de diminuer les déchets de la poubelle marron.

Si trier ses déchets est indispensable pour la planète et notre portefeuille, cela peut aussi vite devenir prise de tête. Que fais-je du pot de yaourt, du couvercle du bocal, de la barquette de viande… Et le tube de dentifrice je le jette où ?

Les consignes de tri sont tellement compliquées, différentes selon les villes, les régions, qu’on s’y perd. Et que certains finissent par tout jeter dans la poubelle marron.

Et bien bonne nouvelle, à partir du 1er janvier, fini les prises de tête. Désormais, on trie tous les emballages ménagers. Un changement possible grâce à l’évolution technologique de l’usine de Tryfil, qui est désormais équipée du tri optique.

Au 1er janvier peuvent donc aller dans le bac jaune : les papiers, emballages en métal, en papier, en carton, briques alimentaires et tous les emballages en plastique sans exception. Les emballages ménagers devront être jetés en vrac dans le bac (surtout ne pas les emboîter les uns dans les autres), bien vidés de leur contenu. Mais il n’y aura pas besoin de les laver.

Et pour ceux qui auraient encore des doutes, les agents de l’Agglo sont en train de coller des autocollants sur toutes les poubelles jaunes, rappelant les bons gestes.
Grâce à cette avancée, l’Agglo espère inciter plus de personnes à trier. Et réduire les déchets. Les estimations montrent que cela permettra de trier 20 % des déchets de la poubelle marron.

Diminuer le volume des déchets

Car l’objectif principal des élus est de diminuer drastiquement le volume de cette dernière. Ces déchets qu’on est obligé d’enfouir et qui coûtent cher à la collectivité car fortement taxés. Trier est le meilleur moyen de ne pas voir augmenter la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Or, aujourd’hui, un habitant du Grand albigeois produit encore 241 kg de déchets par an, alors qu’il ne pourrait en produire que 56 kg.

Comme le rappelle Jean-François Rochedreux, le vice-président en charge du dossier, « le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas ». C’est-à-dire acheter des produits avec le moins d’emballages possible, éviter le gaspillage alimentaire.

Et surtout composter. Ce sera le grand chantier de l’année 2023. Les biodéchets représentent 78 kg sur les 241 actuels qui peuvent être transformés en compost. Soit une belle diminution de la poubelle marron. Quand on sait que chaque année, l’Agglo enfouit 20 834 tonnes de déchets à Labassière-Candeil, on comprend l’urgence de réduire notre poubelle.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *