VIDEO. Albi défend son titre de capitale mondiale du pull moche

VIDEO. Albi défend son titre de capitale mondiale du pull moche

l’essentiel Une centaine de participants venus de toute la France se sont affrontés pour la 6e édition des championnats du monde du pull moche ce samedi à Albi. La compétition, savant dosage de mauvais goût et la bonne humeur, est devenue incontournable.

Voilà trois ans qu’ils se préparaient à ce concours. Trois ans qu’ils avaient dessiné leurs costumes. Zoé et Laurent, 23 ans, se sont connus au lycée à Mazamet. “On adore tous les deux le vintage, la création et tout ce qui est too much, ce concours était pour nous”, explique Zoé, qui a convaincu son ami de se lancer après une première participation solo il y a quelques années.

A 23 ans, Zoé et Laurent ont été sacrés champions du monde de pull moche
A 23 ans, Zoé et Laurent ont été sacrés champions du monde de pull moche DDM – Marie-Pierre Volle

Lui a cousu sa robe rose de reine. Elle a conçu son costume bleu de roi. Et lorsqu’ils ont défilé sur scène, à grand renfort de révérences appuyées, ils ont su conquérir le cœur du public jury. Ce samedi, les deux Tarnais ont été sacrés champions du monde du pull moche.

“Folasse attitude”

“Ça n’a l’air de rien comme ça, mais certains se préparent depuis plus d’un an pour le concours”, s’enthousiasme l’animatrice au micro. De fait, il y a de la recherche dans les tenues, dont beaucoup sont artisanales et cousues main. 

Sacrés lors de la précédente édition, les Marquès sont venus défendre leur titre.
Sacrés lors de la précédente édition, les Marquès sont venus défendre leur titre. DDM – Marie-Pierre Volle

“J’ai conçu un costume qui me ressemble. Dans ce monde morose, je défends la folasse attitude”, plaisante Phanie,qui arbore une “Vache qui rit” avec des gants rose en guise de pis. L’Aveyronnaise est venue de Millau pour défendre son titre de championne de France du pull moche. Elle finira sur la troisième marche du podium.

La compétition qui est organisée chaque année au moment du salon du vintage d’Albi, est désormais solidement ancrée dans le paysage, après avoir connu un retentissement national lors de sa première édition.

Le championnat du monde de pull moche est devenu incontournable
Le championnat du monde de pull moche est devenu incontournable DDM – Marie-Pierre Volle

Ce succès, alors inattendu, semble toujours au rendez-vous à en croire le nombre de médias venus couvrir ce championnat décalé, où la compétition n’est qu’un prétexte à la bonne humeur et à l’autodérision. Au point d’essaimer jusqu’à Millau, qui organise désormais ses propres “championnats de France”, dont le gagnant est automatiquement inscrit pour les “monde” d’Albi.

Déguisée en sapin de Noël

“C’est amusant de voir que cet esprit décalé et cette magie du début se conservent, sans qu’on ait besoin de l’alimenter”, se félicite Yohann Homs, directeur du Parc des expositions d’Albi, bien décidé à conserver et à développer cette compétition devenue incontournable. Elle permet de lancer sur une note festive le salon du vintage et le salon du tatouage, qui se poursuivent jusqu’à dimanche soir sur le site du parc des expositions. 

Une centaine de participants ont concouru
Une centaine de participants ont concouru DDM – Marie-Pierre Volle

Hier, ils étaient une centaine de participants à s’affronter dans les trois catégories du concours: solo, groupe et coupe mulet. Parmi eux, il y avait notamment Camille et Laurent. Elle est venue de Saint-Dizier, déguisée en sapin de Noël. Lui est arrivée de Cannes avec un pull en forme rêne.

Ces deux collègues de travail concourraient ensemble alors qu’ils se connaissent à peine. Ils ont tous les deux remporté le concours de pull moche organisé par l’enseigne de bricolage dans laquelle ils travaillent. La récompense était un ticket pour les championnats du monde d’Albi. Ils en repartent avec un titre de vice-champion du monde.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *