Carole Delga dévoile sa nouvelle stratégie : « Nous avons l’obligation de créer 2000 emplois par mois en Occitanie »

Carole Delga dévoile sa nouvelle stratégie : « Nous avons l’obligation de créer 2000 emplois par mois en Occitanie »
534fefd1d3e334fd9835b64f406bb6 d150e Carole Delga dévoile sa nouvelle stratégie : « Nous avons l'obligation de créer 2000 emplois par mois en Occitanie »

SRESTE, pour Stratégie régionale pour l’emploi, la souveraineté et la transformation écologique, la nouvelle feuille de route du Conseil régional Occitanie (période 2022/2028). Présentée en assemblée plénière, le vendredi 25 novembre dernier, celle-ci s’articule autour de quatre axes : accroître la souveraineté industrielle, énergétique, alimentaire et des savoirs de la région ; accélérer la transformation du modèle économique régional ; faire de l’Occitanie l’une des régions les plus innovantes d’Europe ; et offrir les mêmes conditions de réussite à tous.

Des dispositifs concrets pour l’emploi et la formation

Un plan ambitieux, doté d’un fond souverain de 400 millions d’euros. « Nous doublons ainsi notre investissement qui sera géré directement par notre société OCCTE (Occitanie transformation écologique), l’Occitanie étant la première région française à se doter de sa propre société de gestion », a souligné la présidente de la Région, Carole Delga. Objectifs, « répondre à notre obligation de créer 2000 emplois par mois pour combattre le chômage qui déstructure les individus », et faire face aux nouveaux défis économiques, énergétiques, climatiques…

Parmi les 40 actions déclinées par cette nouvelle stratégie, certaines proposent des dispositifs concrets pour lever les freins à l’emploi et la formation. C’est le cas notamment de celles regroupées au sein du Pacte pour l’embauche lancé en mars 2022 : l’aide à la mobilité, dont ont déjà bénéficié 5000 personnes, l’aide à la garde d’enfant (jusqu’à 250 euros) apportée à 2500 familles, ou encore la création ou la rénovation de logements saisonniers. La Région favorise également les vocations vers les filières d’avenir, en généralisant par exemple le revenu écologique jeune (de 1000 euros par mois) aux jeunes en formation ou porteur de projet dans les métiers verts, ou en soutenant l’émergence de nouvelles formations en lien avec les besoins d’aujourd’hui et de demain. Sur l’ensemble du territoire. Elle souhaite pour ce faire « construire et déployer l’offre des 18 Villes Universitaires d’Équilibre et de toutes les villes moyennes afin de muscler l’offre de formations supérieures de qualité à l’échelle des bassins de vie ».

Ingrid Lemelle

A lire également sur ToulEco : Retour à l’emploi et transition au cœur de la nouvelle stratégie économique régionale

Sur la photo : L’hydrogène fait partie des filières particulièrement soutenues par la Région Occitanie. Photo Emmanuel Grimault – Conseil régional Occitanie.

Source : ToulEco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *