Andréa est la nouvelle reine du Carnaval d’Albi

Andréa est la nouvelle reine du Carnaval d’Albi

l’essentiel Le Carnaval a désormais une nouvelle reine. Andréa, une jeune Albigeoise de 17 ans, a été élue devant Noémie et Julia, respectivement 1ere et 2e dauphines, et présidera aux destinées 2023.

Elle en rêvait depuis toute petite quand elle voyait la reine défiler lors du carnaval. Désormais, c’est elle qui va trôner sur le char avec son cortège de plus de 1 km au mois de mars prochain. Andréa, bientôt 18 ans, a été élue reine du Carnaval à l’issue d’une cérémonie marathon qui s’est déroulée samedi soir dans la salle de Pratgraussals devant plus de 350 personnes.

“La cérémonie s’est terminée après 2h du matin, je suis rentrée chez moi à 3h30, je n’arrive pas trop encore à réaliser même si c’est un énorme kif”, assure la nouvelle reine.

Née à Albi, Andréa a obtenu son baccalauréat professionnel “métiers de l’accueil” en juin dernier au lycée Toulouse-Lautrec. Elle travaille désormais en intérim avec l’agence événementielle Happy Events – on devrait l’apercevoir lors de différents événements de fin d’année à Albi – et souhaite reprendre ses études à Toulouse dans un avenir proche.

Invitée de dernière minute

La surprise de son élection est d’autant plus grande qu’elle a été appelée à la dernière minute pour remplacer une candidate qui s’est désistée au dernier moment. “J’ai été contactée une semaine avant l’élection, explique-t-elle. Quelle surprise ! Ça a été très speed parce qu’il a fallu tout faire à la dernière minute. Mais les autres candidates ont été top, elles m’ont aidée. Il y avait une superbe ambiance, loin de l’esprit de compétition.”

La surprise de son élection est d'autant plus grande qu'elle a été appelée à la dernière minute pour remplacer une candidate qui s'est désistée au dernier moment.
La surprise de son élection est d’autant plus grande qu’elle a été appelée à la dernière minute pour remplacer une candidate qui s’est désistée au dernier moment. DDM – EC

Même si elle en rêvait secrètement, Andréa n’avait pas pensé à se présenter à cette élection… C’est sa maman qui lui a emboîté le pas et elle a pu bénéficier du soutien inconditionnel de toute sa famille.

“J’étais très stressée lors des défilés dans trois tenues différentes (dentelles, justaucorps et robe de mariée)… franchement ce n’est pas évident, je tremblais de partout”, sourit celle qui va devoir s’habituer aux diverses représentations. Les candidates avaient préparé, chacune, une vidéo de présentation : “Ça nous a permis de nous décontracter un petit peu”.

Samedi, lors du Téléthon, pour sa première sortie officielle

Côté sport, Andréa avoue, en rigolant, qu’elle n’est pas une grande pratiquante. Il va falloir pourtant qu’elle s’y mette puisque parmi ses nombreuses missions de reine du Carnaval, elle donnera le coup d’envoi de certaines rencontres sportives tout au long de la saison. “Je n’ai pas de préférence, je vais m’adapter même si j’ai hâte de voir ce qu’il va se passer cette année”, rajoute celle qui est surtout passionnée par le milieu de la mode, de la beauté et de l’événementiel.

On retrouvera Andréa dès samedi prochain à l'occasion du Téléthon pour sa première sortie officielle.
On retrouvera Andréa dès samedi prochain à l’occasion du Téléthon pour sa première sortie officielle. DDM – EC

En attendant le défilé, le Carnaval ou encore les rencontres sportives, on retrouvera Andréa dès samedi prochain à l’occasion du Téléthon pour sa première sortie officielle. Et peut-être même lors des concertations sur la RN88 puisque son papa, Jean-Claude Raffanel, est un membre actif de l’association FOPA (Fermement opposée au passage autoroutier dans l’agglomération albigeoise). Mais ça, c’est une autre histoire…   

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *