Y aura-t-il des illuminations de Noël dans les villes du Tarn ?

Y aura-t-il des illuminations de Noël dans les villes du Tarn ?
image Y aura-t-il des illuminations de Noël dans les villes du Tarn ?

l’essentiel Y aura-t-il des illuminations pour Noël dans les communes tarnaises ? Les communes doivent trancher en cette période de sobriété énergétique. Entre féerie de Noël et économie, leur portefeuille hésite. Tour d’horizon.

À Lavaur, les illuminations déjà commandées seront mises en place pour les fêtes de fin d’année, à l’image des années passées. Si tout l’éclairage se fera grâce à une technologie LED, la source d’économie d’énergie se fera dans le calendrier de ces illuminations : « L’éclairage sera en place pour le week-end du Téléthon puis sera coupé une dizaine de jours. Les illuminations prendront fin dès le 2 janvier », explique Bernard Lamotte, premier adjoint au maire en charge des finances de la commune.

À Rabastens, les illuminations seront bien présentes. « On refait comme l’année dernière à la seule différence qu’elles seront coupées, comme l’ensemble de l’éclairage public, de 0 h 30 à 5 h 30 », explique son maire Nicolas Géraud.

Sur l’autre rive du Tarn, à Couffouleux, le choix et les horaires sont les mêmes « même si on s’est posé la question reconnaît, le maire Olivier Damez, le contrat avec le prestataire est signé depuis un moment déjà ».

À Gaillac, Martine Souquet, la maire, a décidé de maintenir les illuminations, mais sur une durée plus courte que les années précédentes, du 9 au 31 décembre. « On ne pouvait pas priver les habitants et les visiteurs de ces lumières de Noël. La période est dure, nous en sommes conscients, mais essayons de maintenir un peu de joie, tout en surveillant de près la facture d’électricité. D’ailleurs les luminaires s’éteindront toutes les nuits entre minuit et 5 heures, mais le périmètre des illuminations demeure inchangé ».

En bordure du massif du Sidobre et des Monts de Lacaune, dans le petit village de Vabre pas question de fêter Noël dans le noir : « Nous avons acheté, il y plus d’un an, des illuminations en LED. Ces éclairages font la joie des petits et grands. Par contre, elles ne seront allumées que pendant les vacances scolaires », précise Françoise Pons, la maire.

À Cordes par contre, les cordons de la bourse ont la priorité : pas d’illuminations pour diminuer la hausse des prochaines factures d’électricité.

À Graulhet, après concertation avec les associations et les commerçants, la ville a décidé de maintenir les illuminations sur des plages horaires plus courtes « 17 h 30 à 22 heures sauf le soir de Noël et du Nouvel An où elles s’éteindront à 1 heure du matin ».

Et dans les deux grandes villes du département ?

« Après concertation, la ville d’Albi a fait le choix de réinstaller exactement le même dispositif qu’en 2021 », indique Stéphanie Guiraud-Chaumeil, la maire.

Même son de cloche à Castres. Alors que le maire Pascal Bugis a lancé une consultation auprès des habitants pour avoir leur avis sur l’extinction de l’éclairage public, hormis sur les axes principaux, de minuit à 5 heures du matin, la municipalité de la sous-préfecture tarnaise maintient les illuminations de Noël qui sont pour l’essentiel en LED et donc peu énergivores. Leur installation a d’ailleurs déjà commencé.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *