Albi : Musée Toulouse-Lautrec, une nouvelle directrice pour une seconde jeunesse

Albi : Musée Toulouse-Lautrec, une nouvelle directrice pour une seconde jeunesse

l’essentiel Fanny Girard, 27 ans, vient de prendre la direction du musée Toulouse-Lautrec. Un établissement et une œuvre qu’elle veut faire redécouvrir aux Tarnais.

Arrivée depuis un mois à peine, Fanny Girard a déjà moult idées pour dynamiser le musée Toulouse- Lautrec. Si l’établissement albigeois est un des plus visités de province, on ne peut nier qu’il a besoin d’une petite touche de modernité. Et pour ça, la ville a misé sur la jeunesse avec Fanny Girard, 27 ans, nouvelle conservatrice des monuments et directrice du musée Toulouse-Lautrec.

Même si c’est son premier poste, la jeune femme a un solide CV qui plaide en sa faveur. Après un master en histoire de l’art à l’école du Louvre où elle a été chargée de travaux dirigés, elle a réussi le concours de conservateur en 2020. Durant ses études, elle a effectué beaucoup de stages à la Piscine à Roubaix, à Orsay, dans une DRAC… Des stages qui lui ont donné des idées pour l’avenir.

La jeune femme a deux spécialités : la création et la restauration dans la peinture, son domaine de recherche, et la conservation des monuments historiques. Deux spécialités qui collent parfaitement avec sa nouvelle mission. Elle veut ainsi accentuer le lien entre la collection et le Palais de la Berbie. Tous deux l’avaient séduite quand elle avait visité la ville, il y a quelques années. Elle veut donc « les faire coexister et les rendre visible ensemble en les associant ».

Fanny Girard souhaite ramener les Tarnais dans leur musée. « C’est un établissement au sein d’un territoire, il est aussi à destination des habitants. Il faut qu’il vive pour ces deux publics », assure-t-elle. Cela passe par des accrochages différents, la redécouverte des anciennes collections, celles d’avant la donation.
Un important travail sera également fait en direction des familles pour rendre le lieu plus attractif et plus accueillant.

Fanny Girard
Fanny Girard DDM – “””MARIE PIERRE VOLLE “””

La traditionnelle exposition temporaire, moment fort de l’année, devrait évoluer. Sur le format et sur les dates. Elle se déroule à une période où il y a un flux touristique qui vient voir l’exposition permanente. Elle pourrait donc être une force d’attraction à une période plus creuse.
Mais que les inconditionnels de Lautrec se rassurent, passée par Orsay, Fanny Girard est passionnée par la peinture de la fin du XIX et le début du XXe siècle. Intarissable sur le peintre albigeois, elle pense déjà aux nombreuses portes d’entrées qu’offre sa peinture. Outre être le témoin du changement de la société, la peinture de Lautrec a aussi « une dimension technique », notamment à travers son travail sur les matériaux, son usage de la lithographie. « C’est quelqu’un qui s’inscrit au sein d’une histoire de l’art », commente-t-elle.

Quant à son adaptation à la terre albigeoise ? Pas de souci. Amoureuse du patrimoine, la jeune femme est séduite par la ville. Par sa « beauté » bien sûr mais aussi par sa taille humaine et son côté accueillant.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *