Tarn : feu de hangar agricole à Lombers, la piste de l’incendie volontaire

Tarn : feu de hangar agricole à Lombers, la piste de l’incendie volontaire

l’essentiel Quelqu’un a-t-il mis le feu au nouveau hangar de stockage de plus de 1100 m2 d’Arnaud Houlès ? Cet agriculteur de Lombers a subi d’importantes pertes lors d’un incendie jeudi dernier et a déposé plainte à la gendarmerie. Une enquête est en cours.

Les pompiers l’ont réveillé en pleine nuit, vers 1h15 du matin, en tambourinant à la porte de sa maison : à quelques mètres de là, son nouveau hangar de stockage était en feu, avec des flammes qui montaient jusqu’au toit.

“Le brasier était tel qu’on ne pouvait pas s’approcher. Ce n’est que vers 5h du matin qu’on a pu sortir un peu de matériel, grâce à un télescopique prêté par un voisin “, témoigne aujourd’hui Arnaud Houlès, gérant d’une exploitation laitière à Lombers, au sud d’Albi.

L’incendie s’est déclenché dans la nuit du 26 au 27 octobre derniers. Près d’une trentaine de pompiers sont intervenus avec leurs engins pour éviter qu’il ne se propage aux bâtiments voisins. Stockés dans le hangar, plus de 500 balles de paille, un tracteur, un camion, du matériel agricole mais aussi 16 palettes de panneaux photovoltaïques qui devaient être installés plus tard sur la toiture.

Les balles de paille stockées sous le hangar se sont rapidement embrasées.
Les balles de paille stockées sous le hangar se sont rapidement embrasées. SDIS 81/Cellule photo – ADJ L. Calvet

La montagne de balles de paille s’est très rapidement embrasée. Si l’agriculteur a pu sauver un peu de matériel (faucheuse, broyeur, déchaumeur), tout le reste a brûlé. “L’expert doit encore passer pour estimer le camion et le tracteur mais au total je dirai que le sinistre s’élève à environ 400 000 euros”, explique-t-il.

Le hangar en structure métallique, d’une surface de 1150 m2, a été construit en juin dernier, à quelques dizaines de mètres d’une petite route départementale qui relie Lombers à Laboutarié. Les murs extérieurs, constitués de grandes plaques de béton, n’avaient pas encore été posés. Un investissement important pour ce jeune agriculteur de 37 ans, qui a repris l’exploitation familiale en 2007 après le départ à la retraite de son père

Les panneaux photovoltaïques, achetés pour plus de 80 000 euros et receptionnés le mois dernier, devaient permettre, grâce à la vente d’électricité, de financer en partie la construction de ce nouveau hangar. Un bâtiment qu’il va peut-être falloir détruire et reconstruire entièrement. “L’expert m’a dit que la structure métallique avait perdu de sa résistance à cause de la chaleur”.

Plainte déposée à la gendarmerie

Dès le lendemain de l’incendie, Arnaud Houlès s’est rendu à la gendarmerie d’Albi pour déposer plainte. L’enquête, confiée aux militaires de la communauté de brigades de Réalmont, est en cours. Selon l’expert de l’assurance, les engins agricoles garés sous le hangar ne seraient pas responsables du départ de feu. Reste alors la piste de l’incendie volontaire. “Les gendarmes m’ont demandé si j’avais des ennemis. Pas à ma connaissance. C’est triste si quelqu’un a mis le feu. C’est la bêtise humaine”. 

Heureusement pour lui, l’agriculteur avait déjà assuré son nouveau hangar et il devrait donc être indemnisé. Il peut aussi compter sur la solidarité de ses voisins, qui l’ont aidé lors de l’incendie et qui lui fournissent de la paille en attendant qu’il puisse reconstituer un stock.

Au final, Arnaud Houlès prend les choses avec philosophie. “Dans notre malheur on ne s’en sort pas trop mal. Notre production laitière n’est pas impactée et ce ne sont que des dégâts matériels, il n’y a pas eu de blessés”.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *