Tarn : ce que l’on sait sur le décès d’une femme qui marchait en pleine nuit sur l’A68

Tarn : ce que l’on sait sur le décès d’une femme qui marchait en pleine nuit sur l’A68
image Tarn : ce que l'on sait sur le décès d'une femme qui marchait en pleine nuit sur l'A68

l’essentiel La victime âgée de 51 ans serait originaire de la région toulousaine. Les enquêteurs cherchent à comprendre ce qui l’a amenée à marcher seule et en pleine nuit sur l’A68. Le conducteur qui l’a percutée, toujours hospitalisé, n’a pas pu être entendu.

Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire après le terrible accident survenu dimanche vers 5h30 du matin sur l’autoroute A68, à hauteur de Marssac-sur-Tarn. Une femme de 51 ans qui marchait seule sur la voie de droite, en direction de Toulouse, a été percutée par un automobiliste qui roulait dans le même sens.

Près d’une dizaine de sapeurs-pompiers s’étaient rendus sur place, en provenance du centre de secours d’Albi, mais ils n’ont rien pu faire pour la victime. Les traces de freinage toujours visibles au sol témoignent de la violence du choc. La quinquagénaire est décédée sur le coup, le corps sectionné. Le conducteur du véhicule, âgé de 43 ans, a été particulièrement choqué par l’accident et pris en charge par les secours.

Une équipe de techniciens en identification criminelle de la gendarmerie a effectué les premières constatations sur les lieux du drame. Les militaires de la communauté de brigades de Réalmont et de la brigade de recherches d’Albi sont en charge de l’enquête, sous la supervision du Parquet. La principale interrogation concerne la présence de la victime, seule et en pleine nuit, sur l’A68.  “On n’a pas encore pu retracer l’intégralité de sa soirée pour savoir pourquoi elle s’est retrouvée à cet endroit”, explique la procureure d’Albi, Stéphanie Bazart.

Exploitation du téléphone

Les enquêteurs sont encore en attente des résultats de l’autopsie mais aussi de l’exploitation de son téléphone portable, dont l’historique des appels et les données de géolocalisation, qui devrait permettre d’apporter des réponses.

Peu d’informations ont filtré concernant la victime elle-même. Selon des premiers éléments recueillis par La Dépêche, elle a été identifiée et serait originaire de la région toulousaine mais elle ne semble pas avoir de domicile clairement établi.

Elle s’est rendue samedi soir en boîte de nuit avec un ami et serait repartie au petit matin avec deux autres personnes, en direction de Toulouse. Pour des raisons qui restent à déterminer, elle s’est ensuite retrouvée seule sur l’autoroute. Les premières constatations faites sur les lieux de l’accident révèlent que la victime n’était pas allongée au sol lors de l’impact mais bien en train de marcher.

Le conducteur du véhicule, légèrement blessé mais surtout traumatisé par l’accident, est toujours hospitalisé. Il n’a pas encore pu être entendu par les enquêteurs.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *