Ironman d’Hawaï : le Castrais Steven vise le Graal du triathlon mondial

Ironman d’Hawaï : le Castrais Steven vise le Graal du triathlon mondial
image Ironman d’Hawaï : le Castrais Steven vise le Graal du triathlon mondial

l’essentiel Grâce à ses performances réalisées au dernier Ironman au Portugal, Steven Galibert s’est qualifié pour les championnats du monde de triathlon à Hawaï en 2023.

3,8 km de natation, 180 km de vélo et un marathon : c’est le programme qui attend Steven Galivert, 30 ans, lors de l’Ironman d’Hawaï qui se déroulera le 15 octobre 2023. Une compétition mondiale pour laquelle ce Castrais, actuellement maître-nageur à Mazamet, vient de se qualifier. Une qualification qu’il doit surtout à la performance qu’il a réalisée au Portugal, son deuxième Ironman de l’année, le 15 octobre dernier, en décrochant la 2e place de sa catégorie (30-34ans) et étant le 1er Français qualifié sur la course.

Sur les 1 500 athlètes inscrits dont 1 150à l’arrivée, il a réalisé le 33e meilleur temps en natation (54 minutes), le 18e à vélo (4 h 54) et le 1er temps sur le marathon. Des résultats assez exceptionnels pour cet ancien licencié du Castres Football Club qui s’est lancé dans le triathlon il y a seulement 5ans. « J’ai commencé par des petites distances et puis au fur et à mesure, je suis monté et je me suis aperçu que parfois j’étais plus à l’aise sur de long parcours. Du coup, c’est naturellement que je suis passé sur l’Ironman », a confié Steven Galibert. Et ça lui réussit plutôt bien. Premier Ironman, premier marathon et… première victoire en triathlon amateur sur l’épreuve de Gérone en Espagne en mai dernier.

Maintenant : financer le voyage

C’est donc en décrochant la 2e place de sa catégorie d’âge au Portugal, que le Castrais s’est qualifié pour les championnats du monde de triathlon à Hawai. « C’est le Graal cette compétition ! C’est le plus prestigieux triathlon longue distance au monde, il y aura plus de 6 000 athlètes réunis sur tout un week-end », s’est exclamé Steven Galibert, qui doit désormais financer son déplacement. L’inscription à l’Ironman d’Hawaï s’élève à 1 600 €. « C’est un gros investissement », a confié Steven Galibert. D’autant qu’il faut arriver plusieurs jours avant la course pour s’acclimater à la chaleur et à l’humidité et sans doute récupérer du décalage horaire… « Je recherche des sponsors et du mécénat, pas forcément des aides financières mais aussi un coup de pouce pour le matériel parce que les chaussures de courses à pied et le vélo, ça a un coût », a expliqué le Castrais, impatient de réaliser ce défi sportif mais également « cette expérience de voyage et de découvertes ». En attendant, l’athlète va continuer de s’entraîner. Prochaine étape : le marathon de Valence le 4décembre prochain.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *