Tarn : les pompiers mobilisés pour sauver Radis, une jument tombée dans un ruisseau

Tarn : les pompiers mobilisés pour sauver Radis, une jument tombée dans un ruisseau

l’essentiel Les sapeurs-pompiers du Tarn sont intervenus lundi en fin de journée sur la commune du Garric pour porter secours à une jument de 17 ans, Radis, coincée dans un ruisseau asséché après une chute.

Une douzaine de sapeurs-pompiers en provenance des centres de secours de Carmaux, Albi, Graulhet et Castres ont été engagés ce lundi en fin d’après-midi sur la commune du Garric pour tenter de sauver Radis, une jument de 17 ans.

Couchée au fond d’un ruisseau asséché, en contrebas du pré où elle se trouvait avec son poulain de 4 mois, la jument s’est retrouvée bloquée sous d’énormes racines. “Elle a dû s’approcher trop près de la barrière et le sol s’est dérobé”, explique le conjoint de la propriétaire Laurence Lacombe.

C’est vers 17h qu’ils se sont rendu compte de l’accident, en menant d’autres chevaux vers un deuxième pré situé au-dessus du ruisseau. “Ils galopaient dans tous les sens, ils devaient sentir quelque chose. Laurence a vu le fil cassé de la barrière et a compris ce qui s’est passé”, témoigne son amie Anna.

Les pompiers ont été obligés de tronçonner une énorme racine pour accéder à l'animal.
Les pompiers ont été obligés de tronçonner une énorme racine pour accéder à l’animal. DDM – Marie-Pierre Volle

L’opération de sauvetage, supervisée par le lieutenant Castelbou, était délicate. Une équipe de pompiers spécialisée en sauvetage déblaiement, dirigée par le lieutenant Matha, a d’abord dû se frayer un accès à l’animal en tronçonnant les racines par morceaux, qui ont ensuite été remontés grâce à la fourche d’un tracteur piloté par un voisin venu apporter son aide.

La propriétaire de la jument est restée à ses côtés tout du long pour la rassurer, en la caressant et lui murmurant des mots doux. Des sangles ont été posées sous l’animal et une vétérinaire sapeur-pompier lui a administré un sédatif avant qu’il soit soulevé à son tour par la fourche du tracteur et déposé dans le pré. 

La jument a été perfusée à l'issue de l'opération de secours.
La jument a été perfusée à l’issue de l’opération de secours. DDM – Marie-Pierre Volle

La jument, tremblante et en sueur, est restée allongée, sous perfusion. Il faudra encore attendre quelques heures pour savoir si elle s’en sortira.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *