Journée de grève: à quelles perturbations faut-il s’attendre dans le Tarn?

Journée de grève: à quelles perturbations faut-il s’attendre dans le Tarn?
image Journée de grève: à quelles perturbations faut-il s'attendre dans le Tarn?

l’essentiel La CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à un mouvement social ce mardi « pour l’augmentation des salaires et la défense du droit de grève ». De nombreuses perturbations attendues.

Après un premier round le 29 septembre, plusieurs organisations syndicales ont lancé un nouvel appel à la grève et à une manifestation interprofessionnelle ce mardi 18 octobre. FO a rejoint la CGT, Solidaires et la FSU afin de défiler « pour l’augmentation des salaires et la défense du droit de grève ».

Ce mouvement intervient alors que l’inflation est au plus haut en France malgré le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement. Dans le public, les hausses du point d’indice, après une longue période de disette, ne compensent pas cette inflation. Dans le privé, selon les secteurs, les évolutions salariales sont très variables et généralement en dessous des 6 % d’inflation.

Dans le même temps, les organisations syndicales veulent réagir à la demande de réquisition des salariés des raffineries pour contrer le mouvement de blocage engagé par la CGT.

Dans un contexte de tension sociale mais aussi de difficultés face à la hausse des prix et de l’énergie, l’inconnue reste le niveau de mobilisation. Deux cortèges sont prévus dans le département.

À Castres, il partira de la place Soult à 11 heures. Le cortège albigeois s’élancera de la place du Vigan à 14 h 30.

Dans les transports

Ce mouvement social va entraîner de nombreuses perturbations notamment dans les transports et les établissements scolaires.

Pour ceux qui doivent aller travailler à Toulouse, deux trains partiront de Gaillac (6 h 55 et 8 h 55). En revanche, à partir d’Albi, il faudra prendre le bus.
Il en sera de même en fin de journée avec deux trains en circulation mais seulement jusqu’à Gaillac (16 h 20 et 18 h 15). Des bus assureront la correspondance jusqu’à Albi. Sur la ligne Mazamet-Toulouse, la liaison sera assurée uniquement par un service de bus.

Restauration et périscolaire

Dans les collèges, le conseil départemental estime que l’accueil dans les restaurants scolaires peut être assuré. Mais de nombreux établissements du second degré devront faire face à l’absence de professeurs et surtout de personnels de vie scolaire.

Sur le secteur de l’agglomération Gaillac-Graulhet, la situation sera tendue dans les écoles avec de nombreux grévistes chez les enseignants et dans le personnel de l’agglomération pour l’accueil périscolaire. Les deux points noirs étant Graulhet et Rabastens-Couffouleux où la garderie et la cantine ne pourront être assurées. À Graulhet, 4 écoles sur 5 fonctionneront en service minimum d’accueil. À Gaillac, pas de perturbation majeure sur les 7 écoles. Il devrait en être de même à Castres. À Albi, certaines écoles auront un service dégradé au niveau de la restauration.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *