VIDEO. Mondiaux de cyclisme sur piste : le Tarnais Benjamin Thomas et son coéquipier Donavan Grondin champions du monde de l’américaine

VIDEO. Mondiaux de cyclisme sur piste : le Tarnais Benjamin Thomas et son coéquipier Donavan Grondin champions du monde de l’américaine
image VIDEO. Mondiaux de cyclisme sur piste : le Tarnais Benjamin Thomas et son coéquipier Donavan Grondin champions du monde de l'américaine

l’essentiel Dans une ambiance festive, le Vauréen a permis le gain d’un troisième titre pour la France, dans ces Mondiaux qui se tiennent sur le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines. La compétition fait aussi office de répétition générale pour Paris 2024.

Et de trois. Le natif de Lavaur Benjamin Thomas et Donavan Grondin ont apporté à la France sa troisième médaille d’or dans les Championnats du monde de cyclisme sur piste en s’imposant dans l’épreuve de l’américaine dimanche à Saint-Quentin-en-Yvelines.

Les deux Français ont battu avec une marge confortable les paires britannique et belge dans cette course longue de 200 tours, soit 50 kilomètres entrecoupés de 20 sprints. “C’était vraiment la course parfaite”, a savouré Benjamin Thomas après avoir remporté sa cinquième médaille d’or sur la piste depuis le début de sa carrière.

#SQY2022 | ? Donavan Grondin et Benjamin Thomas sont champions du monde de l’Américaine !!!!

? Dans un vélodrome en feu les Français ont fait un récital en emportant la course avec 18 points d’avance sur les Britanniques ! ??

Suivez le direct : https://t.co/kpF7sZdEIB pic.twitter.com/GVl4NctGGx

— francetvsport (@francetvsport) October 16, 2022

Avec ce troisième sacre et cette septième médaille, la France est d’ores et déjà assurée d’obtenir son meilleur résultat dans des Mondiaux depuis 2017. De bon augure à moins de deux ans des Jeux olympiques de Paris qui auront lieu sur la même piste.

A lire aussi : Mondiaux de cyclisme sur piste : dans son état, le Tarnais Benjamin Thomas se contente de la médaille

“On a envie d’y être, a commenté Thomas. Ça roulera plus vite aux Jeux et on était ici dans un contexte particulier de fin de saison avec beaucoup de coureurs fatigués. Donc ça reste une belle référence, mais on ne va pas s’enflammer. Pour les Jeux, rien n’est fait, on va essayer de rester compétitifs et continuer à travailler.”

Dans l’américaine, discipline olympique, la France avait été sacrée championne du monde pour la dernière fois en 2017 avec déjà Benjamin Thomas, associé alors à Morgan Kneisky.

Course parfaite

En retard en début de course, Thomas, médaillé d’argent samedi sur l’omnium, et Grondin ont pris la tête au huitième sprint. “C’était une Américaine un peu folle qui a mis un peu de temps à se lancer pour nous. J’étais un peu la tête dans les nuages, j’avais du mal à me mettre dedans après l’omnium. Donavan a fait des énormes sprints et m’a mis en confiance”, a commenté Thomas qui sort d’une très longue saison sur la route avec l’équipe Cofidis.

A lire aussi : Mondiaux de cyclisme sur piste : Mathilde Gros apporte son premier titre à la France, en vitesse

Le duo a ensuite fait la course parfaite pour asseoir sa domination, prenant même un tour d’avance sous les “allez les Bleus” fiévreux du vélodrome de Saint-Quentin. “On entendait la foule qui gueulait de plus en plus, ça nous donnait des ailes, a rapporté Donavan Grondin. J’avais peur de m’enflammer un petit peu.

Benjamin, il s’est enflammé sur quelques sprints, je lui ai dit de se calmer et de regarder derrière lui parce que les efforts se comptent à la fin. Mais on a réussi à bien gérer.” Largement en tête, les deux Français ont pu se payer le luxe de commencer à lever les bras dans le dernier tour, dans une ambiance de feu.

A lire aussi : Mondiaux de cyclisme sur piste : le Français Melvin Landerneau en argent sur le kilomètre, Hoogland titré

“On a pu vraiment bien savourer, c’est vraiment exceptionnel le dernier tour, on avait juste à profiter”, a souligné Benjamin Thomas. Mathilde Gros avait apporté la première médaille d’or à la France vendredi dans l’épreuve de vitesse. Samedi, c’est une autre sprinteuse, Marie-Divine Kouamé qui l’a emporté sur le 500 m.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *