Castres : « Rory, il te donnerait tout quand tu es son ami »

Castres : « Rory, il te donnerait tout quand tu es son ami »

l’essentiel Ce samedi 8 octobre, le Castres olympique rend hommage à Rory Kockott qui a raccroché les crampons en fin de saison dernière. Si on connaît le joueur, l’homme est plus discret. Un de ses amis le raconte.

La réception de Montpellier samedi après-midi au stade Pierre-Fabre sera l’occasion pour le club de célébrer la carrière de Rory Kockott qui a raccroché les crampons en fin de saison dernière pour basculer dans le staff. Arrivé sur la pointe des pieds comme joker médical en 2011, Rory Kockott est devenu au fil des saisons un cadre de l’équipe, acteur majeur des titres de 2013 et 2018, et le chouchou du public.

Pourtant si tout le monde connaît le joueur sud-Africain, peu connaissent l’homme qui véhicule un certain mystère autour de sa vie privée. « C’est quelqu’un de pudique qui est presque gênée de sa notoriété », explique Aymeric Bousquet, un de ses amis castrais pour expliquer ce sentiment. « C’est un sentimental qui ne le montre pas », renchérit Rose la compagne d’Aymeric qui a aussi sympathisé avec l’épouse de Rory, Stéphanie. Le joueur n’a d’ailleurs pas énormément d’amis proches sur la ville en dehors du cercle du CO. « Mais il considère ses amis comme sa famille », ajoute Rose. « Il te donnerait tout quand tu es son ami. Quand mon grand-père est décédé, il a quitté l’entraînement pour venir me voir, continue Aymeric, boucher à l’Albinque, qui s’est lié d’amitié avec Rory grâce à la viande. Il est rentré un jour dans la boutique et il m’a demandé si je savais faire de la saucisse sud-africaine, je lui ai dit que non mais qu’il pouvait passer derrière pour la faire. Voilà comment c’est parti ».

Rory Kockott vient régulièrement aider Aymeric Bousquet dans sa boucherie.
Rory Kockott vient régulièrement aider Aymeric Bousquet dans sa boucherie. DR

« C’est un travailleur qui ne laisse jamais rien au hasard »

Depuis Rory, qui vient régulièrement découper de la viande à la boucherie familiale Bousquet, est devenu comme un frère pour lui. « C’est un travailleur qui ne laisse jamais rien au hasard, tout est calé, même son après-carrière était prévue. Tant que le CO voudra de lui, il donnera tout au CO. Il est très attaché au club et à la ville, continue Aymeric Bousquet qui décrit un homme drôle avec un « humour mi-sud-africain, mi-français » mais sans filtre. Quand il a truc à te dire, il le dit ». Un amateur de chasse qui aime la bonne chère, les plaisirs de la table, mais sans excès. « Il aime la viande, le foie gras. Il dit souvent que le gras c’est bon pour les ischios, rigole-t-il. Mais il te fait déboucher une bouteille de vin pour boire un seul verre ». D’ailleurs, on voit rarement Rory dans les bars de la ville lors des 3e mi-temps. « Il préfère passer à la boucherie après les matchs pour discuter en mangeant une entrecôte. Et systématiquement après le premier match de la saison, il amène les nouvelles recrues étrangères », raconte encore le boucher.

« Et quand il t’invite chez lui, il fait toujours en sorte que tu te sentes comme à la maison », raconte Rose qui décrit un garçon gentil et surtout très humble. « Quand il t’envoie un message pour t’inviter quelque part, tu ne sais jamais pourquoi. Et tu te retrouves à sa table quand il a reçu l’Oscar Midol ou à son anniversaire ou encore pour participer aux Olympiades du CO, raconte encore Aymeric Bousquet qui a évidemment été invité par Rory au stade samedi pour son jubilé.

Mais là encore il est resté vague sur la raison. Il n’aime pas se mettre en avant ». Un homme attentionné qui n’oublie jamais d’associer ses amis aux évènements de sa vie. « Il m’a fait pleurer au stade la saison dernière quand il a fait un discours devant le public après le dernier match à domicile contre Perpignan en remerciant les bouchers », raconte encore Aymeric qui parle avec affection et émotion de l’ancien demi-de-mêlée avec lequel il a de nombreux souvenirs. Comme en 2018 où Rory Kockott lui a amené le lendemain de la finale le bouclier de Brennus dans la boucherie sur lequel ils ont mangé de la viande et des frites !

Un hommage emblématique avant et pendant le match

En marge de la rencontre face au Montpellier Herault Rugby ce samedi, un hommage à l’ancien joueur, et actuel entraîneur de la défense sera rendu. À cette occasion, plusieurs animations viendront ponctuer cet après-midi si spécial dans le cœur des fans de Rory. En effet, avant qu’il donne le coup d’envoi de la rencontre prévue à 15 heures, les supporters pourront lui laisser des messages au village gourmand et des tee-shirts à l’effigie de cette véritable légende du Castres Olympique, seront mis en vente à la boutique du stade et au village gourmand afin de récolter des fonds pour « LIV Village » une association sud africaine qui lui tient particulièrement à cœur.
Cette fondation, créée en 2010, vient en aide aux enfants orphelins, et issus de familles maltraitantes, pour leur fournir un toit et un véritable accompagnement social et scolaire.

Source : La Dépêche
Pour vous abonner à La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *